Bien oui, il pleut. Vos sacoches peuvent quand même en prendre

Donc, il pleut. Malgré ma méconnaissance de la science météorologique, je peux dire qu’il pleut, qu’il a plu et qu’il pleuvra. Comme nous sommes à Québec, ce n’est pas particulièrement une surprise pour personne. Ça ne devrait tout de même pas arrêter quiconque de rouler sur sa monture favorite.

Une fois muni de garde-boue complets et d’un habillement correspondant, il ne reste plus qu’à donner un peu d’amour à vos sacoches de vélo. Vous connaissez le problèmes : après un peu d’utilisation sérieuse, le déperlant des sacoches commence à être moins performant. À moins de vendre un rein, sortir de l’argent de votre compte en Suisse ou d’hériter de votre grand-tante qui vit en Californie, vous n’avez pas particulièrement le goût d’investir dans des sacoches 100% imperméables? Vous pouvez quand même vous en sortir.

D’abord, les sacoches non-imperméables faites de nylon sont relativement résistantes à l’eau. Autant qu’on range ses effets personnels dans un ou deux robustes sacs de plastique à l’intérieur des sacoches, on s’évite beaucoup de problèmes. Toutefois, il ne faut pas oublier de sortir les sacs de plastiques et l’ensemble du contenu pour faire sécher les sacoches lorsqu’elles sont mouillées. Sinon, de la moisissure (et une odeur correspondante) pourrait se former.

Pour redonner cette effet déperlant que vos sacoches ont peut-être perdu, un imperméabilisant au silicone vendu dans tous les magasins de plein-air et dans la section camping des grandes surfaces est parfait. En s’installant dehors, il suffit de mettre les sacoches à l’envers sur une chaudière, vaporiser selon les instructions et laisser sécher. D’expérience, une canette d’imperméabilisant fait environ deux sacoches arrière et deux sacoches avant. Coût de l’opération : autour de 10$.

Si vous avez le souci du détail, il existe aussi des imperméabilisants en bâton spécifiquement pour sceller les coutures. Toutefois, de l’avis de certains, prendre autant de temps pour essayer de sceller manuellement des sacoches non-imperméables est comme mettre du rouge à lèvre sur un pick-up. Ça pourrait être inutile.

Avec sa nouvelle couche de silicone, vos sacoches ne seront pas complètement imperméables, particulièrement lorsque l’orage de l’année vous trempera jusqu’aux os. Mais, elle seront plus résistantes à l’eau (elle aura tendance à perler), dureront plus longtemps et vos vêtement seront en meilleur état une fois arrivé au travail ou à l’école.

About these ads

Une réponse à “Bien oui, il pleut. Vos sacoches peuvent quand même en prendre

  1. un sac a ordure a l’interieur coute presque rien, prend pas de temps ni d’éffort et est plus sur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s